CONTEXTES

PRATIQUES

ACTIONS

SWOT

RECOMMANDATIONS

#BORDEAUXLANUIT

8#LAVILLEQUIGOUVERNE

Photo : Méline Engerbeau - 13/08/2017

La ville du XXIe siècle doit faire face à des questions complexes : faire tenir ensemble des espaces et des temps, des projets, des flux, des publics, des situations et des vies différentes. Elle doit donc de plus en plus organiser la diversité. Cela passe par des instances et des processus décisionnels et des plans d’actions. Une politique de la nuit en est un parfait exemple.

1# CONTEXTE(S)

Depuis 2007, Bordeaux développe des actions coordonnées de santé et de sécurité sur la nuit. Ce travail a mené à la création en 2015 d’un Conseil de la Nuit et à l’élaboration d’une politique globale de la nuit.

L’ENJEU DE LA GOUVERNANCE ET D’UNE POLITIQUE DE LA NUIT

Si le politique ne s’approprie pas ce champ d’enjeux et d’arbitrages, il perd la main sur une partie de sa politique territoriale au bénéfice du secteur privé. Seule la Ville peut orienter, définir et mettre en œuvre une politique cohérente de la nuit, au nom de l’intérêt général, en associant les différents acteurs et professionnels du secteur.

UN ENJEU POUR LA VILLE DU XXIE SIèCLE : LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DONNéES, NOTAMMENT SUR LA NUIT

La ville est de plus en plus complexe avec de multiples paramètres à mesurer pour décider. La Ville doit donc disposer de données (data) fiables pour "piloter" une politique (cybernétique). Parallèlement, nous n’avons jamais disposé d’autant de données, notamment numériques, sur le web.

  • COMMENT LES COLLECTER, LES TRAITER, LES ANALYSER ?

Des villes lancent ce travail avec la conception de "tableaux de bord". Nous savons aussi que les données de certains opérateurs privés du web ne sont pas toujours neutres. La Ville doit donc posséder la maîtrise de l’agrégation de données hétérogènes, développer la collecte et l’analyse de ses propres données, au service d’un projet politique.

Ce travail sur les données apparaît déterminant dans le cadre du développement de l’Internet of things (Internet des choses) qui permet d’agir directement sur la ville en interaction : rationalisation de l’eau, flux et transports, gestion des déchets, éclairage urbain…

2# PRATIQUE(S)

La Ville de Paris a nommé un Conseiller Délégué auprès du Premier Adjoint chargé des questions relatives à la "Nuit" et a mis en place un Conseil de la Nuit associant les institutions, les associations, les organisations professionnelles, des organismes spécialisés (RATP, etc.) et des personnalités qualifiées.

 

Depuis plusieurs années, Bordeaux développe des actions coordonnées relatives à la nuit, en termes de santé et de sécurité : des actions de prévention et de Réduction des Risques (RdR) auprès des publics, mais aussi une réglementation spécifique avec différents arrêtés, une Brigade de Prévention et de Lutte contre les Incivilités, etc.

Dans le cadre du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance), la Ville a mis en place une Commission vie nocturne en 2010, qui a été scindée en deux instances en 2017 :

  • Cellule de veille et de suivi nocturne (technique)
  • Commission de la vie nocturne (stratégique)

3# ACTION(S)

La Gouvernance de la vie nocturne de la Ville de Bordeaux a mené 5 actions pour améliorer la vie des Bordelais la nuit.

3.1 Commission vie nocturne (VOCATION STRATéGIQUE) - INSTANCE DU CLSPD

Animation : élue en charge de la cohésion sociale et élu en charge de la tranquillité

 

Objectifs : animer un réseau d'acteurs, partager sur les ambiances nocturnes dans les quartiers, élaborer des actions ciblées sur site, communiquer sur les projets en cours. Elle peut proposer la mise en place de groupes de travail spécifiques.

 

Composition : Préfecture, Police nationale, maires adjoints des quartiers festifs, services municipaux (culture, police municipale, occupation du domaine public, hygiène et santé), associations sanitaires, syndicats professionnels des acteurs de la nuit, collectif électro.

 

Rythme : tous les 3 mois

 

Territoire : Bordeaux Sud, Bastide, Centre-Ville, Bordeaux Maritime

 

Rôle :

  • Échanger sur l'état des lieux de l'ambiance nocturne à partir du document de synthèse émanant de la Cellule de veille et de suivi nocturne
  • Veiller à l'équilibre des réponses apportées (prévention / contrôle et santé / sécurité)
  • Garantir la conciliation de la dimension festive et culturelle et de la tranquillité des habitants
  • Élaborer les plans d'actions partenariaux afin de répondre aux problématiques rencontrées
  • Échanger sur les questions et attentes des partenaires de la Commission vie nocturne
  • Communiquer sur les actions des membres de la Commission vie nocturne

3.2 CELLULE DE VEILLE ET DE SUIVI NOCTURNE (VOCATION OPéRATIONNELLE) - INSTANCE DU clspd

Animation : chargé de mission Prévention, CLSPD

 

Objectifs : animer un réseau d'acteurs, partager sur les ambiances nocturnes dans les quartiers, élaborer des actions ciblées sur site, communiquer sur les projets en cours.

 

Composition : Préfecture, Police nationale, secrétaires généraux des mairies de quartiers festifs, services municipaux (culture, police municipale, occupation du domaine public, hygiène et santé).

 

Rythme : tous les mois et demi

 

Territoire : Bordeaux Sud, Bastide, Centre-Ville, Bordeaux Maritime

 

Rôle :

  • Organiser le suivi des établissements qui dysfonctionnent
  • Partager des propositions d’actions en vue d’y remédier
  • Croiser les informations avec les autres instances (commission débits de boisson et commission d'occupation du domaine publique, réunions de proximité) pour aborder les situations dans leur globalité (cadre de vie et propreté, santé, nuisances sonores et tranquillité publique, plaintes des riverains)
  • Déterminer les établissements à signaler auprès des représentants de l'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie), du SNDLL (Syndicat National des Discothèques et Lieux de Loisirs) et du collectif culture Bar-Bars et les mobiliser pour apporter une première réponse interne
  • Élaborer un document de synthèse et des avis pour la Commission vie nocturne

3.3 COMITé DE SUIVI SOMM'EN BUS (JUSQU'EN 2016)

Animation : chargé de mission Prévention, CLSPD

 

Objectifs : proposer un cadre de suivi technique et opérationnel du dispositif Somm'en Bus, anticiper les difficultés.

 

Composition : ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie), société SomniBus, Préfecture.

 

Rythme : tous les 15 jours

3.4 CELLULE CONTRôLE DES DÉBITS DE BOISSONS

Animation : responsable de la cellule, direction générale de la proximité et des relations avec la population

 

Objectifs : faire appliquer la loi et la police administrative relative aux débits de boissons, protéger les publics et lutter contre l'alcoolisme, organiser le contrôle et le suivi des procédures, préparer la Commission vie nocturne.

 

Composition : Police municipale, Directions de la mairie de Bordeaux et Bordeaux Métropole, Douanes et Droits Indirects, Brigades de contrôles et de recherches des Finances Publiques, Direction Départementale de la Protection des Populations de Gironde, URSSAF, Préfecture, Tribunal de grande instance et Tribunal d’instance de Gironde

3.5 RéUNIONS DE PROXIMITÉ PAR QUARTIER DANS LESQUELLES LA VIE NOCTURNE PEUT ÊTRE ABORDéE

Animation : maire adjoint de quartier

 

Objectifs : échanger les informations, traiter les situations techniques, aménagements, propretés, stationnements, travaux et nuisances diverses impactant le cadre de vie des habitants.

 

Composition : services municipaux et métropolitains

 

Rythme : une fois par mois sur les 8 territoires

 

Territoire : les 8 quartiers de Bordeaux

4# SWOT

FORCES

- Projet d’une politique transversale de la nuit piloté par trois élus (cohésion sociale, culture, sécurité) associant d’autres délégations (urbanisme, finances, économie, etc.), et dirigé par le DGS de la Ville

- Un travail en mode projet

- Une équipe projet, des référents de nuit au sein des différentes directions des services concernés de la Ville

- Bordeaux développe des actions coordonnées de santé et de sécurité sur la nuit

- La Ville met en place des instances dédiées :

Commission vie nocturne, Cellule de Veille…

- Une volonté politique en matière de vie nocturne

- Le développement de la ville : urbain, culturel, économique, démographique…

- Opportunité pour travailler sur une politique globale en matière de vie nocturne

opportunités

faiblesses

- Le manque de données spécifiques et transversales sur la nuit pour piloter une politique spécifique

- Le manque de lisibilité et de visibilité d’une politique globale sur la nuit auprès des habitants

menaces

- Un hypothétique manque de cohésion globale des différentes délégations sur la nuit

- Laisser des intérêts particuliers s’imposer à l’intérêt général

5# RECOMMANDATIONS

#PROSPECTER

 

Lancer un travail de prospective spécifique sur Bordeaux la nuit avec le laboratoire "Senseable City Lab" du MIT, l’un des principaux centres de recherche mondiaux sur la ville et les technologies numériques. Créer un partenariat avec la Cité Numérique. Bordeaux, leader européen de la réflexion sur la ville connectée et l’Internet of Things la nuit : réflexions, outils, innovations, créations et stratégies pour la nuit urbaine.

#DÉCIDER

 

Pour la Ville, créer un outil interne d’aide à la décision sur la nuit urbaine.

Organiser la collecte transversale de données sur la nuit entre les différents services de la Ville, mais aussi sur le web, autour de principes et d’outils communs, permettant de concevoir des tableaux de bord pour le pilotage de la politique de la nuit urbaine.

Anticiper aussi un outil commun entre la Ville et la Métropole ?

#RÉFLECHIR

 

Créer un évènement international de réflexion sur la nuit urbaine, un rendez-vous incontournable tous les deux ans : "Bordeaux laboratoire de la réflexion sur la nuit urbaine aujourd’hui et demain" associant chercheurs, designers, créateurs et citoyens, pour débattre, faire émerger les enjeux et dessiner le futur de la nuit urbaine. La Ville pourrait faire appel à ses ressources créatives dans une démarche esthétique : expositions, mises en lumière dans la ville, évènements spécifiques… Le financement reposerait sur un partenariat public-privé avec une recherche de mécénat spécifique auprès de grands comptes sélectionnés en cohérence avec la thématique.

#REVENDIQUER

 

Créer un territoire de communication identifié "Bordeaux la nuit", intégré à la charte graphique de la Ville, afin de revendiquer la nuit comme une réelle compétence de la Ville.

Exemple : "Bordeaux ma ville, la nuit" ou "Bordeaux la nuit" avec la même charte graphique que la Ville.

#COMMUNIQUER

 

Communiquer et révéler "Bordeaux la nuit" aux Bordelaises et aux Bordelais : dans la poursuite de son développement, la Ville prend la main, pour définir une véritable politique transversale et ambitieuse de la nuit.

DIAGNOSTIC SUIVANT >

Les posts Instagram et Facebook sont réservés à un usage restreint dans un cadre confidentiel. Small Bang décline toute responsabilité en cas de recours relatif à ces posts tirés des réseaux sociaux à des fins d’analyse.